Qui?

 

Qui sommes-nous?

Sarah Vandenreydt

sarah-1Son intérêt pour les dimensions du langage et la beauté des différentes traditions religieuses l’a amenée à finaliser des études de Lettres et d’histoire et sciences des religions, avec un accent sur l’anthropologie culturelle. En tant qu’historienne des religions, elle a travaillé pour le Centre d’Information sur les Croyances (Genève), puis en tant que libraire spécialisée dans le fait religieux, ainsi que dans un pôle de recherche interdisciplinaire à l’université de Zurich. Ses nombreux voyages en Inde et au Népal, ainsi que l’étude du bouddhisme, mais aussi ses études artistiques lui ont permis de développer des savoirs et des pratiques liées aux couleurs et aux éléments. Elle a suivi diverses formations dans le domaine de l’énergétique, pour se spécialiser dans la médecine tibétaine et le Lu Jong, yoga de guérison tibétain. Elle a accompagné avec plaisir des enfants et adolescents dans leur apprentissage, soit en tant que remplaçante scolaire et répétitrice, soit en tant que stagiaire et animatrice dans des jardins d’enfants. Elle a pu en outre exercer des activités liées à l’expression orale et à la transmission de la culture à travers colloques et conférences universitaires, ainsi que par son travail de guide touristique aux Moulins du Col-des-Roches. Elle anime des ateliers depuis 2013. Elle est maman d’un garçon de 9 ans 1/2. voir: http://www.milleunecouleurs.org/

Julie Breukel

julie-et-arbreLa médecine naturelle l’a conduite à la médecine quantique, et dès la fin des années ’90, à sa grande passion: la médecine traditionnelle tibétaine. Julie est formatrice  d’ enseignants de Lu Jong, le yoga tibétain de guérison, reconnue par Tulku Lobsang Rimpoché. Elle a étudié également l’ethnomédecine afin de mieux comprendre les paramètres qui sous-tendent les idées liés à la santé. Ce parours l’a conduite à devenir, avec son époux Hervé Michel, co-fondatrice du Centre Lungta  en 2003. Au début des années 2000, elle avait découvert l’école de Tekos dans un roman. Une information restée comme une utopie merveilleuse au fond de sa mémoire durant de nombreuses années, jusqu’à la découverte fin 2014, du fait que cette école existe réellement et d’un groupe en Autriche qui s’efforce d’adapter ces connaissances à la sensibilité européenne. Son expérience d’étude de la médecine tibétaine lui avait ouvert les portes d’autres valeurs importantes autour de l’apprentissage que celles usuellement utilisées en Occident et c’est pourquoi le Laïs, qui permet de relier les 2 types d’apprentissages, l’enthousiasme autant. La passion pour cet enseignement ne l’a plus quittée et c’est ainsi qu’elle a fait son possible, pour transmettre cet enseignement et devenir initiatrice de la fondation de l’Institut Laïs Suisse et l’Istituto Laïs Ticino .  Le Laïs est également la petite étincelle qui a boulversé tous les repères de sa famille, pour les conduire à déménager à plus de 1000 km du Tessin afin de créer une communauté d’apprentissage selon les bases du Laïs au Sud de la France, en Ariège. Julie est également co-fondatrice des NiceLabs .

Barbara Steudler

barbaraAprès une première formation dans l’art, Barbara Steudler se spécialise en communication et marketing éthique, et co-fonde en 1999 la première agence de communication éthique de Suisse romande: bleu-vert communication. Consciente des enjeux de la durabilité, elle décide, avec son associé de l’époque, d’utiliser les bénéfices de l’agence, pour lancer une association qui se voue à mettre en lumière des initiatives oeuvrant dans ce sens et à monter des projets qui change la donne: l’association NiceFuture . Dès le début des activités de NiceFuture l’enthousiasme et la créativité seront les alliés de l’association pour mobiliser et surmonter les difficultés. Très vite, Barbara ne se consacre plus qu’à l’association et initie de nombreux nouveaux projets qui se développeront et s’ajouteront année après années. Le Festival de la Terre lancé en 2005, différentes éditions dont le Guide de la Consommation Durable et le NiceFuture Magazine, les Ethical Fashion Days qui deviendront le Slow Design & Fashion Days , le G21 Swisstainability Forum . Tous ces projets ont en commun d’être monté sous des structures collectives, participatives et d’explorer les nouvelles dimensions de la transition intérieure et extérieure. Le Laïs, integré au sein de l’association il y’a deux ans, a apporté une incroyable profondeur à l’association qui explore aujourd’hui des dimensions passionnantes et collectives, s’incarnant dans des projets nourrit d’intuitions collective et  d’une communauté inclusive engagée dans la transition. Barbara est également co-fondatrice des NiceLabs.

VOUS?

Publicités